Supervisez vos bases de données
PostgreSQL avec PRTG

 


  • Enregistre les requêtes adressées aux bases de données au fil du temps

  • Contrôle le nombre de requêtes adressées aux bases de données

  • Extrait des valeurs spécifiques des tables de données

 

Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

 

 

 

 
Détectez les erreurs


Détectez les erreurs des bases de données grâce au capteur PostgreSQL

Pour les administrateurs système, le dépannage de grandes bases de données a tout de l’éternel recommencement dépeint dans le mythe de Sisyphe. Il arrive souvent qu’ils commettent l’erreur de conserver les paramètres par défaut des SGBD de type PostgreSQL, qui ne sont pas adaptés aux contraintes propres à leur entreprise. Grâce au capteur PostgreSQL de PRTG, vous pourrez identifier et rectifier les paramètres à l’origine du ralentissement des requêtes adressées aux bases de données et d’autres vulnérabilités.  

 

Les bases de données PostgreSQL principalement utilisées par Apple et Linux

PRTG est doté de fonctions de supervision de PostgreSQL, un système de gestion de base de données relationnel-objet (SGBDRO) proposé en open source depuis 1997. PostgreSQL est un des SGBD open source les plus populaires au monde. On le trouve essentiellement sur les machines Linux et les ordinateurs Apple (depuis Mac OS X 10.7 Lion).

 


Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

 

Les difficultés associées aux bases de données PostgreSQL

Beaucoup d’administrateurs système rencontrent des problèmes lors de leur première utilisation d’un serveur reposant sur une base de données PostgreSQL. Or, sauf à s’efforcer de les rectifier immédiatement, ces problèmes peuvent s’aggraver et se traduire par :

 


  • Une lenteur des requêtes adressées à la base de données provoquant un retard d’affichage des résultats de recherche

  • Une mauvaise formulation des requêtes adressées aux bases de données conduisant à des résultats inexacts

  • Un mauvais dimensionnement de la base de données .

  • Des contenus défaillants ou manquants

  • Des erreurs de bases de données conduisant à des valeurs incorrectes de lecture et d’écriture
 

Pourquoi superviser ses bases de données PostgreSQL à l’aide de PRTG ?

Pour que votre entreprise puisse travailler correctement, il est indispensable que ses bases de données fonctionnent sans heurt et sans rencontrer d’erreurs. PRTG est équipé d’un capteur PostgreSQL qui vous apporte cette sécurité.

Le capteur PostgreSQL détermine combien d’enregistrements de la base de données sont sollicités lors d’une requête spécifique.

Il surveille en outre les performances des bases de données PostgreSQL, de manière à pouvoir vous donner l’assurance que tout fonctionne comme il se doit. Il vous livre par ailleurs des statistiques sur des périodes prolongées et des analyses approfondies des indicateurs clés reflétant l’état de vos bases de données.

Le capteur PostgreSQL vous donne la possibilité de mesurer le temps total d’une requête adressée à une base de données, qui englobe à la fois le temps requis pour se connecter à la base de données et exécuter la requête, et la durée de l’opération en soi.

Grâce au capteur PostgreSQL, vous pourrez minimiser le temps d’arrêt de vos bases de données. Un atout majeur pour toutes les entreprises, à commencer par celles qui vendent leurs produits et services en ligne et pour les applications web qui doivent rester disponibles 24h/24, 7j/7.

Qu'est-ce qu'un capteur ?

Les «capteurs» sont les éléments de supervision de base de PRTG. Un capteur surveille généralement une valeur mesurée dans votre réseau, par exemple le trafic d'un port de commutateur, la charge du processeur d'un serveur, l'espace libre d'un lecteur de disque. Vous devez compter en moyenne de 5 à 10 capteurs par appareil ou d'un capteur par port de commutateur.

Voyez la vidéo (3:26 min, anglais)

 

Plébiscité par 300 000 utilisateurs et
reconnu comme une référence par les experts du secteur

 

« Une solution de supervision des réseaux et infrastructures qui s’installe aisément et s’utilise encore plus facilement. La meilleure du marché, sans conteste. »


Lire les autres avis

« Un logiciel absolument parfait, doublé d’une assistance technique de premier ordre. Par sa capacité à se plier à tous les besoins et contraintes, c’est un outil indispensable pour qui veut superviser tout ou partie de son réseau. »

Lire les autres avis

« Un outil qui remplit magistralement sa mission première : offrir un service unifié de gestion des infrastructures et de supervision réseau et informatique. »


Lire les autres avis

 

 


Téléchargement gratuit

Version illimitée de PRTG pour 30 jours. Après 30 jours, PRTG revient à la version gratuite.
Ou, vous pouvez évoluer vers une licence payante.

 

 

4 étapes à suivre pour superviser PostgreSQL avec PRTG


version de .NET Framework

Étape no1 : vérifiez votre version de .NET Framework

Vous aurez besoin de .NET 4.7.2 (ou toute version ultérieure) pour installer et utiliser le capteur PostgreSQL.

 


PostgreSQL

Étape no2 : vérifiez votre version de la base de données PostgreSQL

Vous aurez besoin de PostgreSQL 7.x (ou toute version ultérieure) pour vous servir du capteur PostgreSQL.

 

sauvegardez les requêtes SQL sur le système cible

Étape no3 : sauvegardez les requêtes SQL sur le système cible

Si vous souhaitez examiner des requêtes de la base de données SQL, celles-ci devront être sauvegardées sur la machine cible ou sur l’ensemble des machines cibles d’un cluster.

les scripts SQL

Étape no4 : sauvegardez les scripts SQL dans le bon répertoire

Les scripts SQL correspondants doivent être sauvegardées dans le dossier % programfiles(x86) %\PRTG Network Monitor\Custom Sensors\sql\postgresql, accessible depuis le dossier « Programmes » de PRTG.

 

PRTG vous aide à détecter et à éliminer les points
de vulnérabilité de vos bases de données

 

Outre le capteur PostgreSQL, PRTG est doté de plusieurs capteurs de différents types qui vous aideront à détecter les problèmes que rencontrent vos bases de données. Vous pouvez utiliser notre logiciel pour superviser toutes les bases de données SQL les plus courantes, dont :

  • Microsoft SQL
  • MySQL
  • Oracle SQL

La supervision se fait par le biais des capteurs dédiés : le capteur Microsoft SQL v2, le capteur MySQL v2, et le capteur Oracle SQL v2.

Des interfaces ADO permettent de superviser d’autres types de bases de données SQL.

PRTG est doté de capteurs WMI pour Microsoft SQL Server 2008, 2012, 2014, 2016, et 2017 qui vous seront utiles si vous souhaitez superviser des indicateurs de performances propres au type de base de données dont vous vous servez. Ces capteurs permettent notamment d’observer des métriques comme les types d’accès, les gestionnaires de mémoire tampon et de mémoire, les verrous de mémoire tampon, les statistiques SQL, et bien plus encore.

 

Toujours pas convaincu ?

 

 

Plus de 300 000 administrateurs système apprécient PRTG

PRTG est utilisé par des entreprises de toutes tailles. Les administrateurs systèmes apprécient PRTG parce qu'il simplifie leur travail.

Toujours pas convaincu ?

 

Supervisez l'intégralité de
votre infrastructure IT

Bande passante, serveurs, environnements virtuels, sites Internet, services VoIP – PRTG surveille l'ensemble de votre réseau.

 

 

Essayez PRTG
gratuitement

Chaque utilisateur a des besoins de supervision différents. C'est pourquoi nous vous laissons essayer PRTG gratuitement. Démarrez maintenant un essai de 30 jours.

 

 

PRTG

Logiciel de supervision réseau - Version 21.2.67.1562 (April 21st, 2021)

Hébergement

Téléchargement disponible pour Windows et en version hébergée PRTG Hosted Monitor

Langues disponibles

Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Portugais, Néerlandais, Russe, Japonais, et Chinois Simplifié

Prix

Gratuit jusqu’à 100 capteurs (Liste de prix)

Unified Monitoring

Les périphériques réseau, la bande passante, les serveurs, les applications, les environnements virtuels, les systèmes à distance, l’IdO et bien plus

Vendeurs et applications pris en charge

Plus

This third party content uses Performance cookies. Change your Cookie Settings or

load anyways

*This will leave your Cookie Settings unchanged.